423.110 sur 500.000 signatures

Au gouvernement des Iles Canaries, au Parlement européen, à la DG Environnement de la Commission européenne et au gouvernement espagnol

Cette pétition vous est adressée par la plateforme citoyenne "No al Puerto de Fonsalía" ("Non au port de Fonsalía").

Texte de la pétition

Refuser à l'Espagne et aux îles Canaries à la fois les autorisations et les fonds pour la construction du macro-port de Fonsalia (sud-ouest de Tenerife). Ce port aurait des répercussions négatives sur les habitats et les espèces protégés de la zone spéciale de conservation (ZSC) de la bande marine Teno-Rasca, notamment les tortues marines, les dauphins et les baleines, sachant que cette ZSC abrite la plus grande population de globicéphales noirs d'Europe.

Intégrer la zone de Fonsalia dans la ZSC, car cette zone a été exclue de la ZSC aux seules fins de construire le port ; alors même que Fonsalia est une zone dont les vertus naturelles sont dans le prolongements de celles de la ZSC environnante : c’est notamment une zone qui abrite des tortues vertes, une espèce en voie d'extinction.

Pourquoi c'est important ?

L'unique sanctuaire de baleines que nous ayons en Europe est menacé. Des dirigeant.e.s d’entreprises obsédées par le profit font pression pour que des fonds européens soient dédiés à la construction d’un nouveau port monstrueux au beau milieu du sanctuaire !

Aujourd'hui, plus de seize espèces de baleines et de dauphins trouvent refuge dans une zone d'eaux calmes, aux îles Canaries [1]. Il n'y a que 5 sanctuaires dans le monde, c'est donc un bien précieux dont nous pouvons toute·e·s être fièr·r·es [2]. Après des mois de discussions en coulisses, des entrepreneur·e·s essaient de faire passer leur projet discrètement, en plein mois d'août quand notre attention se relâche.

La bonne nouvelle c'est qu'ils ont besoin d'un financement de l'UE pour concrétiser leur projet. De son côté, la Commission européenne s’est engagée à dépenser ces fonds dans le respect de l'environnement. Mais dans les faits, l'UE a des milliards à fournir à des milliers de projets à travers l'Europe et ne regarde pas de si près ce qu'elle finance. Si nous faisons entendre notre voix, nous pourrons braquer les projecteurs sur le sanctuaire avant qu'il ne soit trop tard.

Nous faisons notre possible pour obtenir une rencontre avec la Commission européenne. Déjà, 341 886 personnes ont signé la pétition à ce jour pour sauver le sanctuaire, mais plus nous serons nombreux, meilleures seront nos chances.

Signez la pétition afin qu’ensemble, avant qu’il ne soit trop tard, nous atteignons le cap d’un demi-million de signatures !

 

Références :

  1. https://www.researchgate.net/publication/231778730_Cetacean_diversity_and_distribution_off_Tenerife_Canary_Islands (en anglais)
    https://www.canarianweekly.com/posts/tenerife-first-whale-heritage-site-europe (en anglais)
    https://verdeyazul.diarioinformacion.com/por-que-tenerife-es-el-primer-lugar-patrimonio-de-ballenas-de-europa.html (en anglais)
  2. https://whaleheritagesites.org/heritage-sites-2 (en anglais)

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici