2.732 sur 5.000 signatures

La Présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, Au Président du Conseil européen, Mr Charles Michel, Présidente du Parlement européen, Mme Roberta Metsola

Cette pétition vous est adressée par Connection e.V., Mouvement Int. de la Réconciliation, Bureau Eur. de l’ Objection de Conscience, Int. des Resistants à la Guerre

Texte de la pétition

Chère Ursula von der Leyen, cher Charles Michel, chère Roberta Metsola,

Nous vous demandons:

  • D‘accorder la protection et l'asile aux déserteurs et aux objecteurs de conscience de la Biélorussie et de la Fédération de Russie !
  • D‘inviter le gouvernement ukrainien de cesser de persécuter les objecteurs de conscience au service militaire et à leur garantir le plein droit à l'objection de conscience !
  • D‘ouvrir les frontières à ceux qui s'opposent à la guerre au prix de grands risques personnels dans leur pays !

Pourquoi c'est important ?

Depuis plus de six mois, la Fédération de Russie mène une guerre d'agression en Ukraine, avec des conséquences dévastatrices. Aucune issue ne semble se dessiner. Pourtant, nous savons que des hommes et des femmes de tous bords ne veulent pas participer aux crimes de guerre. Des dizaines de milliers de personnes ont quitté la Fédération de Russie et la Biélorussie pour éviter d'être recrutées pour la guerre. Des milliers ont quitté l'Ukraine parce qu'ils voient leur droit à l'objection de conscience en danger. Ils sont tous notre espoir de vaincre la violence..

Rejoignez-nous : Chaque recrue peut être un objecteur de conscience, chaque soldat un déserteur. Soutenons ceux qui refusent de tuer et mettons fin à la guerre ensemble !

Plus d'informations : En juin 2022, 60 organisations de 20 pays ont envoyé un appel au Parlement européen, expliquant en détail pourquoi la protection et le soutien des déserteurs et des objecteurs de conscience de tous les camps de la guerre en Ukraine sont nécessaires et justes. Des discussions ont déjà eu lieu à ce sujet au Parlement européen. Par votre signature, vous contribuerez à donner à cet appel le poids nécessaire. Nous souhaitons remettre les signatures dans le cadre d'une action commune lors de la Journée des droits de l'homme, le 10 décembre, à Bruxelles.

Plus d'informations (lien)

En partenariat avec :

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici